Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les autres infos
chaud-Bouillantes

Norbert Tarayre, Cochonou et le Prince de Galles : collab’ cochonne et désastreuse

La marque Cochonou, partenaire historique de la caravane du Tour de France, a réalisé une opération commerciale avec le chef médiatique Norbert Tarayre. Ne pas se prendre au sérieux quand on signe la carte d’un palace parisien, c’est bien. Mais doit-on accepter toutes les compromissions quand on prétend incarner ne serait-ce qu’un peu une certaine excellence culinaire ? Certainement pas.

Sélection : 10 lectures estivales et voraces (plus une)

Chaise longue, piscine, rosé et lecture. On oublie pendant quelques jours mails, réseaux sociaux et autres fils à la patte aussi virtuels que résistants. On pose le téléphone et on ouvre un livre. Miracle, il existe autre chose que les écrans dans la vie, avec du papier, de l’encre, des lignes, des chapitres et de belles histoires. Dix conseils de lecture, plus un : à onze, on bronze.

Lire la suite

Tables, Tablées+ et concepts

Show-chaud, les événements à venir

Les entretiens

L’oeil d’Emmanuelle Levesque

Opinion

Guide et classement

Les dossiers

Tatouage(s) : cuisine et dépendances

Qu’on se le dise : le tatouage est devenu un avantage compétitif dans le monde des cuisines. Omniprésent, il s’impose non pas comme une mode mais en véritable phénomène culturel. Cette semaine, Bouillant(e)s a réalisé un important dossier sur ce phénomène qui touche tout le monde ou presque, partout dans le monde. Du coq tatoué de Paul Bocuse en passant par les bancs de l’école, la sociologie et la psychologie, les étoiles Michelin gravés à même la peau, les témoignages de chefs et le recrutement, le tatouage se dévoile en grand format. 

Agence(s) de communication et attachée(s) de presse : (r)évolution en marche

Une presse déclinante, des réseaux sociaux qui explosent, des influenceurs qui débarquent de nulle part, et un thème, celui de la gastronomie, qui se répand comme une trainée de poudre, partout où il y a de l’image, du son ou du texte. Dans un tel contexte, la communication gourmande se mue en art. Ça tombe bien, les agences de communication et les attaché(e)s de presse spécialisés sont là pour orchestrer un bal aussi riche que complexe. En quelques années, le métier a profondément changé. Simple évolution ou vraie révolution ?