Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

David Le Breton (sociologue) : « Le tatouage repose sur le postulat que mon corps m’appartient et que j’ai envie d’y apposer ma griffe, mon identité profonde »

Loin d’être un phénomène de mode, le tatouage s’impose partout à travers le monde. Pour David Le Breton, sociologue et grand spécialiste du tatouage, il s’agit d’un phénomène culturel profond qui marque l’avènement du corps comme moyen d’expression personnel et identitaire. Pour Bouillant(e)s, il revient sur l’émergence de cette pratique et ses significations.

Ce contenu est réservé aux abonné(e)s Bouillant(e)s, vous pouvez vous abonner en cliquant ici

Les infos chaud-Bouillantes

Les derniers articles

Opinion

Le restaurant du 21e siècle en 80 mots

Tables et concepts