Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Réponse de Babette de Rozières à l’article « Chère Babette de Rozières, l’ultra Marine Le Pen et néo-candidate du Rassemblement national, je voulais vous dire… »

Suite à notre article intitulé « Chère Babette de Rozières, l’ultra Marine Le Pen et néo-candidate du Rassemblement national, je voulais vous dire… », publié le lundi 17 juin, Babette de Rozières a immédiatement réagi et a souhaité un droit de réponse.

« Monsieur Pinay-Rabaroust, vous avez pris le temps de disséquer mon parcours au scalpel et je suis très honorée de l’intérêt que vous me manifestez. C’est une véritable autopsie littéraire à laquelle vous vous livrez et je vous en félicite.

Vous avez simplement oublié une chose : Je suis un être vivant et je n’ai eu de cesse d’évoluer depuis ma naissance. Au début je m’alimentais au biberon en ne buvant du lait et de l’eau aujourd’hui à 78 ans j’en suis au p’tit punch. 

Mon parcours politique est logique et linéaire et totalement transparent. 

Je n’ai jamais été socialiste et je n’ai jamais discuté politique avec Anne Hidalgo, j’ai simplement le sens de l’amitié et je suis fidèle avec ceux que j’aime. Quant à Valérie Pécresse qui est venue me chercher pour être sur sa liste aux régionales je l’ai laissé tomber le 8 mars 2022 le jour de la journée de la femme alors qu’elle était en haut dans les sondages aux élections présidentielles dans les conditions que j’explique dans mon livre « La face cachées de la politique en ile de France » auquel je vous renvoie.  

Mon parcours politique est linéaire. J’ai toujours été de droite. C’est Jacques Chirac qui est venu dans mon restaurant me remettre ma carte du RPR en 1979. Mais le parti LR est mort. Il a implosé par suite des rivalités des trahisons entre les dirigeants à l’égo surdimensionné. Aujourd’hui j’ai estimé que le ralliement à droite était la seule façon de s’opposer au « comité de salut public » que constitue le « front de gauche » conduit par Mélenchon le Robespierre des temps modernes qui sème la terreur à gauche et que je ne vois pas premier ministre. Le peuple français n’accepterait pas d’avoir à sa tête un premier ministre antisémite.

Le parti RN qui s’est associé avec ce qui reste des LR conduit par un président courageux, Éric Ciotti pour constituer l’union à droite est un parti neuf conduit par un jeune talentueux qui a un bel avenir. J’ai consacré 45 ans de ma vie à valoriser la culture de nos Outre-mer et j’ai toujours lutté contre les préjugés et les injustices. Vous pouvez me faire confiance et j’affirme que Jordan Bardella issu de l’immigration est un homme honnête amoureux de la France et de tous les français et des Outre-mer. 

Je reviendrai vers vous si vous le souhaitez pour parler de ce bouillon de culture qu’est le peuple français depuis des siècles et de la notion de race. Mais pour l’heure je suis attendue sur le terrain et en campagne. Peut-être que vous éviterez pour l’avenir, en tant que journaliste, de vous attacher aux apparences et aux racontars. La caricature est loin de la vérité historique comme la génétique qui a bien des mystères. »

_____

À relireChère Babette de Rozières, l’ultra Marine Le Pen et néo-candidate du Rassemblement national, je voulais vous dire…

Les infos chaud-Bouillantes

Show-chaud

Les derniers articles

Opinion

Le restaurant du 21e siècle en 80 mots

Tables et concepts