Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Naïs Pirollet : « Le Bocuse d’or ne constitue pas un accomplissement, c’est juste un début »

Elle n’en demandait pas tant mais elle a dit oui. Avec retenue mais non sans plaisir. La toute jeune diplômée de l’Institut Paul Bocuse - et major de promotion - a accepté de représenter la France au Bocuse d’Or. La cadette de la compétition, âgée de 24 ans, s’est glissée dans le costume avec aisance et envisage l’après compétition avec beaucoup de sérénité et quelques certitudes.

Ce contenu est réservé aux abonné(e)s Bouillant(e)s, vous pouvez vous abonner en cliquant ici

Les infos chaud-Bouillantes

Les derniers articles

Opinion

Le restaurant du 21e siècle en 80 mots

Tables et concepts