Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’appel à l’aide d’un chef à deux doigts de fermer son restaurant 

Le titre fait dans le mélodramatique : « SOS d’un chef au bord du gouffre ». La newsletter du guide Gault&Millau suisse, qui pèse lourd de ce côté-ci du lac, n’a donc pas lésiné sur la titraille pour attirer le lecteur. Et tant mieux puisque le sujet concerne un chef qui reconnait qu’il est arrivé « au point où (il) n’a pas les fonds nécessaires pour lancer la prochaine carte d’automne, ce qui (le) conduira à devoir fermer définitivement le restaurant dès la semaine prochaine ». Le chef en question s’appelle Lawrence Bamberger, à la tête de la Cantine du Neubourg (noté 12/20 par le Gault&Millau), à Neufchâtel. 

Dans un court entretien accordé au guide, Lawrence Bamberger explique les causes de cette triste situation : une clientèle qui a déserté le centre-ville pendant la saison estivale, une fermeture du restaurant pendant trois semaines (une première pour le chef), une ouverture récente (juste avant le covid), des coûts en forte hausse et une clientèle qui fait plus que jamais attention à son portefeuille. 

Si le restaurant venait à fermer, le chef rappelle qu’il s’agirait alors d’une « faillite personnelle » puisque sa société est en nom propre. Une catastrophe à laquelle il cherche à échapper en lançant un appel aux dons (lien ci-dessous).

Par-delà le cas de Lawrence Bamberger en Suisse, la situation ne semble guère mieux pour de nombreux restaurateurs en France, avec des causes plus ou moins similaires. Certains experts prévoient même des fermetures en cascade dans les mois à venir. L’appel aux dons atteindra vite ses limites. Mais il a l’avantage de montrer que la situation pourrait rapidement devenir l’affaire de tous. 

Le texte publié par le chef Lawrence Bamberger

Je m’adresse à vous aujourd’hui, car La Cantine du Neubourg est en grande difficulté. En effet, depuis le début de l’année, nous subissons une perte de chiffre d’affaires de 30 % par rapport à la même période l’année passée. L’inflation et la hausse des prix de l’énergie freinent évidemment la majorité des personnes à se faire plaisir et toute l’industrie hôtellerie-restauration le ressent. Notre branche est la première victime de la conjoncture actuelle, car cela devient impossible d’honorer des factures qui ne font qu’augmenter tout en maintenant nos établissements à flot. 

Je suis quelqu’un d’optimiste et j’aimerais croire que ce n’est qu’une mauvaise période et que celle-ci sera éphémère. Changer notre carte de manière bi saisonnière afin de vous faire découvrir sans cesse de nouveaux produits représente des charges non négligeables et malheureusement, je suis au point où je n’ai pas les fonds nécessaires pour lancer la prochaine carte d’automne, ce qui me conduira à devoir fermer le restaurant définitivement dès la semaine prochaine. La Cantine du Neubourg a besoin de vous pour continuer à travailler. Chaque don, chaque franc pourra nous aider à surmonter cette période difficile. Si vous souhaitez aider La Cantine du Neubourg vous pouvez envoyer votre don à l’IBAN que vous trouverez ci-dessus. 

Quoi qu’il advienne, je me sens extrêmement reconnaissant d’avoir la possibilité de vivre cette expérience unique que d’avoir un restaurant et quelle que soit l’issue, je prends jour après jour un énorme plaisir à vous faire à manger dans ma Cantine. J’aimerais remercier toutes les personnes qui se reconnaîtront, mes fournisseurs ainsi que mon équipe qui fait un travail admirable.

Un immense merci aussi à mon confrère Arpad Antonietti Kovalevsky pour sa réactivité, son professionnalisme et sa gentillesse pour cette vidéo crée en un temps record.

Réserver une table c’est aussi nous aider de la meilleure manière qui soit. Vous pouvez le faire en nous appelant au 032 724 63 55 ou encore nous envoyer un mail à resa@lacantineduneubourg.com



PratiqueLien pour l’appel aux donsLien vers le restaurant

Michelin France 2024

Les infos chaudes Bouillant(e)s